Aller au contenu. | Aller à la navigation

Le syndicat de tous les enseignants du supérieur
Outils personnels
Se connecter S'inscrire
Sections
Vous êtes ici : Accueil Actualités Communiqué des élus liste d'ouverture SNESUP suite au CA du 18 octobre

Communiqué des élus liste d'ouverture SNESUP suite au CA du 18 octobre

Le 18 octobre dernier s'est tenu un CA, précédé d'un CA restreint aux enseignants.

Lors du CA restreint les élus de la liste d'ouverture Snesup ont demandé que la nouvelle procédure de recrutement proposée (commission de recrutement et commission d'affectation) soit discutée au Comité Technique d'Etablissement (CTE, ex CTP). Ce sera bien le cas et dans l'immédiat les recrutements à venir s'effectueront suivant la procédure antérieure.

L'ordre du jour du CA plénier avait 2 points importants :

  1. le premier concernait l'intégration de l'ESCIP (Ecole privée de commerce international située à Saint-Omer). Nos élus étaient partagés sur cette intégration. Après une présentation du projet d'intégration (visible ici), il s'en est suivi un long débat. Avant de voter les élus de la liste d'ouverture Snesup ont demandé une interruption de séance. Il n'y a jamais de consigne de vote pour nos élus, simplement la recherche du consensus. Les élus de la liste d'ouverture Snesup se sont prononcés à 3 voix contre, 1 abstention et 1 voix pour. Le résultat global du vote a été : 0 ne prend pas part au vote (NPPV), 3 voix contre, 4 abstentions et 14 voix pour.
  2. le second point concernait la lettre de cadrage budgétaire (visible ici, le résumé est là). Celle-ci n'avait pas été adoptée au CA du 29 septembre (pour rappel ici). Nos élus souhaitaient avant tout que la lettre de cadrage affiche des orientations politiques claires (en particulier vers la tutelle, et par exemple sur la prise en compte de la multipolarité). Trois points ont essentiellement nourris les débats sur le Schéma Directeur Immobilier (SDI), sur la prise en compte de la multipolarité et sur la maîtrise des heures complémentaires :
    1. sur le SDI, nous souhaitions que les 900 keuros soient justifiés et nous proposions de diminuer de 100 keuros cette enveloppe. Cette proposition n'a pas été prise en compte.
    2. sur les heures complémentaires, nous ne souhaitions pas que cette baisse soit imposée à tout prix pour pallier la faiblesse de la dotation du ministère. Il se trouve que cette baisse sera atteinte mécaniquement pour l'année 2012.
    3. sur la prise en compte de la multipolarité, nous ne souhaitions pas que, là aussi, soit imposée une économie sur les frais de déplacement pour toujours pallier la faiblesse de la dotation ministérielle. La dotation ministérielle (par le modèle d'allocation SYMPA) ne prend pas en compte le fait que notre université est répartie sur 4 sites. Nous avons donc demandé d'afficher des mesures spécifiques dans la lettre de cadrage pour la prise en compte de la multipolarité. Nous avons demandé que 100 keuros soient affichés (en fonctionnement) pour la multipolarité. La réponse a été d'affecter 50 keuros (sous forme de projet) à la multipolarité. Enfin, nos élus ont rappelé que plusieurs composantes et en particulier des services communs voient leur dotation baisser sensiblement.

Le vote sur la lettre de cadrage budgétaire a été le suivant :

0 NPPV, 0 contre, 2 abstentions, 18 pour.

Il n'est pas facile de rendre compte des débats qui ont eu lieu en séance plénière (particulièrement sur le budget). Les élus de la liste d'ouverture vous invite donc à en discuter, en visioconférence, le vendredi 18 novembre de 12h30 à 13h30 (comme tous les troisièmes vendredi de chaque mois).

Actions sur le document

Contenu publié sous licence